Le Territoire

Économie

Une économie où agriculture et industrie sont liées

Un territoire voué à l’agriculture

Riche plaine de Limagne

La Communauté de Communes Limagne d’Ennezat se situe au cœur des Terres Noires de Limagne. Riches et fertiles, ces terres ont voué la Limagne à l’agriculture… une agriculture qui a connu une profonde évolution.

Simplement vivrière à l’origine (pommes de terres, élevage, blé, vignes, vergers…) l’agriculture est devenue intensive et a tenté, à partir de la Deuxième Guerre Mondiale, de tirer profit des potentialités du sol Limagnais.
Bien que les surfaces consacrées aux oléagineux (tournesol et colza) soient importantes, les cultures du blé et du maïs représentent aujourd’hui l’essentiel de la production agricole. En outre, de nombreuses cultures d’appoint complètent la céréaliculture : betterave, ail, tabac, graines de semences sélectionnées. L’élevage et la production laitière ont presque totalement disparus.

Afin d’agrandir la taille moyenne des champs et de rationaliser le travail, une refonte parcellaire, désormais achevée, a été engagée dès 1950. Le drainage des sols, à l’origine marécageux, et la maîtrise complète de l’irrigation ont aussi permit l’ intensification systématique de l’agriculture. Les paysages actuels de la Limagne, dits en « openfield », sont caractéristiques de cette évolution.

De grandes enseignes…

Une industrie bien présente

Grâce à un terroir favorable, aux savoir-faire et à la capacité d’innovation des acteurs locaux, le territoire a su développer une importante industrie agro-alimentaire. Nombreuses sont les entreprises qui assurent la transformation des productions locales : Limagrain, Jacquet, Domagri, Marca-Borot …

Le groupe Limagrain est un exemple significatif : coopérative regroupant quelques 600 agriculteurs sur l’ensemble de la plaine de Limagne, Limagrain emploie
5 200 salariés dans le monde dont 600 en Auvergne et 435 sur la communauté de communes. Premier semencier européen, Limagrain a favorisé une activité diversifiée qui contribue au dynamisme économique de ce territoire : productions et commerces de semences, transformation de céréales (ex. Jacquet), recherche …

L’économie du territoire se tourne ainsi vers l’avenir.
Né d’un partenariat entre les Collectivités Locales, l’Université et les acteurs économiques locaux, le Biopôle Clermont-Limagne, est centré sur les sciences du vivant et la recherche (biotechnologies). Il permet à de nombreuses entreprises innovantes de voir le jour et de se développer.
Autre pôle important de l’économie du Territoire, la SEAM de Michelin emploie 300 personnes dans le domaine du matériel et des équipements industriels (conception, étude, commercialisation). Cette unité de très haute technologie est un des piliers de la stratégie de développement de la multinationale auvergnate.
Enfin, assurant une véritable diversité, des industries plus classiques coexistent sur le territoire : réparation agricole, menuiserie…

Cohérente avec son territoire, l’économie de l’intercommunalité se veut dynamique et innovante.