Le Territoire

Démographie

Un territoire plutôt jeune et en croissance démographique

En croissance démographique depuis 1968, la Communauté de Communes Limagne d’Ennezat compte au dernier recensement plus de 9000 habitants.

  1968 1975 1982 1990 1999 2006
Population 5,566 6,606 7,680 8,746 9,123 10,455
Densité moyenne 46,4 55,1 64,0 72,9 76,1 87,2

Elle est composée de douze communes de taille variable

Populations légales des communes en vigueur au 1er janvier 2010
Mise à jour : décembre 2009, en habitant.
Champ : Département du Puy-de-Dôme, limites territoriales en vigueur au 1er janvier 2009
Date de référence statistique : 1er janvier 2007
Source : Insee, Recensement de la population 2007

Nom de la commune Population municipale Population comptée à part Population totale
Chappes 1 453 10 1 463
Chavaroux 426 2 428
Clerlande 343 7 350
Ennezat 2 266 53 2 319
Entraigues 653 9 662
Lussat 842 17 859
Malintrat      
Martres d’Artière     2037 
Martres-sur-Morge 521 13 534
Saint-Beauzire 2 073 36 2 109
Saint-Ignat 730 6 736
Saint-Laure 432 14 446
Surat 498 14 512
Varennes-sur-Morge 373 6 379
  10 610 187 10 797

Un territoire plutôt jeune

Population par sexe et âge en 2006 :


Hommes % Femmes %
Ensemble 5 142 100 5 313 100
0 à 14 ans 1 033 20,1 1 081 20,3
15 à 29 ans 751 14,6 756 14,2
30 à 44 ans 1 299 25,3 1 310 24,7
45 à 59 ans 1 182 23 1 121 21,1
60 à 74 ans 632 12,3 644 12,1
75 à 89 ans  230 4,5  362 6,8
90 ans et plus  16 0,30  40 0,7

       
0 à 19 ans 1 343 26,1 1 366 25,7
20 à 64 ans 3 198 62,2 3 143 59,2
65 ans et plus 601 11,7 804 15,1

17.30 % de la population intercommunale a moins de 29ans tandis que les plus de 60 ans représentent 6.12 %.

Un territoire en expansion démographique


En un peu plus de 30 ans, la population est passée de 5000 à 9000 habitants (croissance de 80 %). Malgré tout, les communes du sud du territoire ont connu une croissance plus significative que celles du nord.

Aux portes de l’agglomération clermontoise, le territoire a longtemps bénéficié de l’installation de nouveaux habitants (solde migratoire positif d’environ 3000 personnes depuis 1968). Aujourd’hui, le solde naturel positif en constante augmentation semble vouloir rééquilibrer les flux.

La population intercommunale tend donc à se renouveler naturellement et non plus par le simple apport de mouvements démographiques extérieurs.

Sources : Insee, RP1968 à 1990 dénombrements – RP1999 et RP2006 exploitations principales – État civil


1968 à 1975 1975 à 1982 1982 à 1990 1990 à 1999 1999 à 2006
Variation annuelle moyenne de la population en % + 2,5 + 2,2 + 1,6 + 0,5 + 2,0
– due au solde naturel en % + 0,2 + 0,1 + 0,2 + 0,2 + 0,4
– due au solde apparent des entrées sorties en % + 2,3 + 2,1 + 1,4 + 0,2 + 1,6
Taux de natalité en %ans 15,2 11,3 10,9 9,9 11,3
Taux de mortalité en %ans 13,2 10,5 8,8 7,6 7,4