Les Martres-sur-Morge

Historique

Les Martres sur Morge et son histoire…

La Morge

Au Moyen Âge, il existait deux seigneuries LES MARTRES et PALERNE qui dépendaient du même Seigneur : celui de Saint-Ignat.

LES MARTRES furent acquises par AMABLE CERIERS, bourgeois de RIOM et seigneur de PALERNE et restèrent unis à cette seigneurie jusqu’en 1789.

Château de Palerne

PALERNE eut plusieurs seigneurs, GUILLAUME de PALERNE en 1378, GODEMART de PALERNE en 1415 et AMABLE CERIERS en 1531. Ce dernier prend la qualification de Baron de PALERNE, Seigneur des MARTRES, de SAINT IGNAT et de CHAMPEYROUX en 1536.

En 1587, par le mariage de l’unique héritière, LES MARTRES et PALERNE passèrent à IMBERT REGIN, Trésorier Général de France à RIOM puis à son neveu BESSE de la RICHARDIE.

L'église

En 1719, TUBOEUF, Seigneur de BLANZAT et Conseiller au Parlement de PARIS, achète l’ensemble et le cède en 1728, à JEAN LEON de la BORDE. L’ensemble restera à cette famille jusqu’à la Révolution.

Au 18ème siècle, le village n’était desservi par aucun chemin, la vie plutôt misérable. Les paysans sans terre, qualifiés de mendiants, étaient en grand nombre. Les prés étaient rares et l’élevage d’un bétail suffisant n’était donc pas possible.

Au 19ème siècle, grâce à la diminution de la population et l’assèchement des marais, LES MARTRES deviendront un pays de grande culture.

Rue des Martres

En 1483, les habitants obtiennent l’autorisation de se constituer en paroisse et de construire une église. Jusqu’à cette date, les villageois devaient, pour se rendre à la messe, aller à VARENNES. Le trajet était difficile du fait des crues de LA MORGE et de l’absence de chemins. L’église fut créée sous le vocable de Nôtre Dame et le curé nommé par l’abbé de MOZAC. Après avoir été transformée en Temple de la raison en l’an 2, elle fut agrandie en 1806, car elle était devenue trop petite pour pouvoir accueillir tous les habitants du village.